Accueil
Nos Chats
Nos Chats
Nos Chatons
Portées
Nos Beaucerons
Résultats
Que sont ils devenus
Nos disparus
Contact
Peintures
Liens


visites:76279


Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 

 

 

 

VETERINAIRE

 



LEIAH

 

Un carnet de santé est remis il est établi par le Vétérinaire qui suit la chatterie.

C'est à votre vétérinaire de planifier les vaccinations suivantes selon le mode de vie de votre chat et de votre lieu d'habitation.

 



LIAM

 

 

Vaccinations dans notre chatterie:

Votre chaton a reçu 2 vaccinations (RCPCH FELV). Ses parents sont testés (résultat négatif) pour la leucose et FIV/FELV

Le rappel est annuel. Le vaccin contre la rage n’est pas obligatoire mais recommandé.

Vermifuges :

Pensez à le vermifuger, avec du Milbemax, une fois par mois, jusqu’à  l’âge de 6 mois et tout les 6 mois après. Il l’a été juste avant sa dernière vaccination.

Puces :

Nos chats sont traités au Frontline ou Advantage.

Les dangers de la maison :

- Toujours mettre une casserole d’eau sur la plaque électrique après utilisation

- Attention aux flammes d’une gazinière ( brûlures)

- Attention aux bougies, ne jamais les laisser sans surveillance (brûlures du poil de la queue, c’est vite  fait).

- Ne laissez jamais ouvert le hublot de votre machine à laver ou sèche linge (risque de noyade ou étouffement). Avant de mettre en route, inspectez les tambours.

Toujours fermez l’abattant du WC, pour éviter que le chaton ne cherche à boire (risque de noyade).

Attention aux fils. Laine, tissus, aiguilles, cordons et des liens des sacs poubelles (blessures des voies digestives ou occlusion digestive).

Attention aux plantes toxiques d’appartement et d’extérieur.

Attention aux médicaments et produits ménagers (intoxications)

S’il grignote les fils électriques : mettre du Tabasco ou de l’huile essentielle à la citronelle. Il existe aussi une pommade amère dans le commerce du chat.

Attention aux fenêtres et balcons (risque de chute)

Le printemps est là....... attention !!!

 



LODIN & LOVNA

 

Gambader dans le jardin au printemps.. Quel bonheur pour chats et chatons mai c'est aussi le moment où se réveillent les insectes qui ne sont pas toujours sans danger pour nos compagnons.

Abeilles, guêpes, etc...

La curiosité naturelle du chaton et son apprentissage de chasseur l'exposent davantage aux piqûres d'abeille et de guêpe que le chat adulte. C’est surtout autour de la bouche ou au bout des pattes que l'animal se fait piquer.

Les chenilles processionnaires

Les chenilles sont d'amusantes bestioles mais attention les chenilles processionnaires sont très dangereuses pour nos animaux à quatre pattes. Elles descendent de leur nid aux beaux jours. Chaque chenille est recouverte d'une multitude de poils dont chacun est relié à une glande contenant du venin. Les chats curieux sont en danger lorsqu’ils s’approchent des chenilles pour les renifler ou, pire, pour les avaler.

Le muguet La plante contient des dérivés toxiques pour le cœur. L'intoxication se fait par Ingestion des feuilles et des fleurs (en mai) ou des baies (en automne). Les

symptômes d'intoxication sont : nausées, vomissements, diarrhée, troubles du rythme cardiaque, augmentation de la diurèse (volume des urines), prostration, convulsions. D'après le centre antipoison vétérinaire, l'espèce féline est celle pour laquelle les intoxications au muguet sont les plus fréquentes.

Les désherbants 

Ils constituent un danger pour les animaux domestiques. Répandus sur le sol, les chats contaminent leurs pattes en marchant et ingèrent le produit ultérieurement en se lavant. Ces substances peuvent provoquer des brûlures de la langue qui empêchent le chat de s’alimenter. 

Les poisons anti-rongeurs
À action anticoagulante représentent aussi un danger. Lorsque l’animal en ingère une quantité suffisante pour être intoxiqué, il doit recevoir un antidote quotidiennement pendant plusieurs mois ! 

Les anti-limaces

Méfiez-vous également des anti-limaces contenant un répulsif pour chats et chiens. Ils ne fonctionnent pas tous et des intoxications à ces granulés ont été observées. Si vous voulez absolument utiliser des anti-limaces, disposez- les de façon à ce que votre animal ne puisse y toucher (sous un tunnel de briques par exemple). 

«Les insectes piquent non pas au milieu de l'été mais plutôt au printemps et à  l’automne quand ils sont plus lents et moins capables d'échapper à l'assaut

de nos félins.» 

«Les coques de cacao utilisées comme paillis dans les jardins d'ornement contiennent de la théobromine (substance présente dans le chocolat).»

 

Que faire en cas de piqures d'abeilles, guêpes, etc...?

Les piqûres d'abeilles ou de guêpes produisent le plus souvent une inflammation locale et de la douleur accompagnée de gonflement qui disparaît en quelques heures.Les piqûres dans la bouche peuvent se révéler très dangereuses et justifie un traitement vétérinaire d’urgence.
En cas de piqûre d'abeille
Les abeilles meurent après avoir piquées et leur dard reste dans la peau. Vous pouvez essayer de l'ôter avec une pince à épiler mais attention à ne pas crever la glande à venin.Le venin est acide, il faut donc baigner la piqûre dans une solution alcaline comme le bicarbonate de sodium.

Comment savoir que l'animal a été piqué ?
Le chaton semblera désorienté et souffrira visiblement. S'il s'est fait piquer à la bouche, il peut miauler et baver. Dans le cas d'une piqûre sur le corps, il se léchera fréquemment.
Vous ne savez pas ce qui l’a piqué. Si vous arrivez à localiser la piqure, nettoyez à l’eau puis tamponnez de Bétadine pour la désinfecter.

Profitez-en pour bien regarder la piqure, et vérifiez qu’il n’y a aucun dard ce qui vous mettrait sur la piste du responsable. Vous pouvez appliquer un sac de glace ou une compresse froide sur la zone à soulager.Il est important de surveiller le comportement de votre chat quelques minutes à quelques heures après la piqûre comme un rythme cardiaque accéléré, des troubles respiratoires et digestifs, car il peut arriver que votre chat soit allergique aux piqûres d’insectes, tout comme les humains. Si c’est le cas, il est urgent de consulter le vétérinaire pour procéder au traitement rapidement.

Que faire en cas de contact avec une chenille processionnaire ?

L'animal bave énormément, vomit parfois, les parties atteintes se mettent à enfler et l'animal peut avoir des difficultés à respirer. Il peut y une grande agitation provoquée par la douleur. Au niveau de la face, il peut également être atteint d’une forte démangeaison et d’un œdème lié à l’urticaire. Des lésions oculaires peuvent aussi être observées. Le plus souvent, c'est la langue qui est touchée. Le venin contenu dans les poils provoque alors une coagulation des vaisseaux sanguins de la langue qui entraîne une destruction d’une plus ou moins grande partie de la langue qui se détache en quelques heures.
Le premier geste est de rincer abondamment les lésions à l'eau (ne surtout pas frotter) et d'emmener l'animal le plus rapidement possible chez un vétérinaire qui limitera au maximum l'effet nécrosant des poils et la douleur de l'animal. La rapidité de la prise en charge conditionne le pronostic :
Si l’animal est pris en charge dans les 2 à 3 heures, le nettoyage de la langue sous anesthésie, permettra d’éviter la coagulation des vaisseaux et bien souvent de sauver la langue. A cela s’ajoutera un traitement anti inflammatoire et antibiotique.
Si l’animal est pris en charge plus de 24 h après le contact, la langue peut présenter des séquelles irréversibles.

 

 

verogarbay77@orange.fr  :tél  05 56 23 66 46.&.06 50 60 90 86

 

 

 

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8